Je planifie un voyage au Japon : A faire et à ne pas faire

Cette page contient des liens d’affiliation. Veuillez lire notre communiqué pour plus d’informations.

Ce post est basé sur un guide étonnant que notre amie Amy Cham nous a compilé plein de ses conseils sur le Japon pour nous aider à planifier un voyage au Japon il y a des années. Nous avons depuis visité le Japon quatre fois et nous mettons régulièrement ce post à jour avec ce que nous avons appris (dernière mise à jour en décembre 2019).

Ah le Japon, irasshaimase ! Bienvenue dans le pays où tout fonctionne. Le pays de la commodité, le pays de la nourriture délicieuse, du paradoxe, des étrangers nus, et où le respect imprègne chaque partie de la société et de la culture.

Au Japon, la nourriture peut être décrite comme propre et minimaliste, mais jamais simple, ce qui résume probablement le Japon dans son ensemble. C’est un endroit qui répond à la fois à toutes les attentes que vous avez à votre arrivée et qui les dépasse.

Uh-huh, ils ont les trains les plus rapides, les plus élégants, les plus efficaces (jamais !), mais ils ont toujours des affiches en papier accrochées dans leur métro de Tokyo. Oui, ils ont une architecture futuriste étonnante, mais ils ont aussi d’innombrables bâtiments traditionnels en bois parmi tout ça.

Oui, ils ont le passage à niveau le plus fréquenté du monde (Shibuya), mais à aucun moment ce n’est jamais chaotique, pas besoin de taper sur un taxi en criant “Hé, je marche ici !”.

Oui, ils ont des dizaines de jeunes gens effrayants, habillés de façon funky, qui aiment faire du cosplay le week-end, mais ils ont aussi des sorties familiales en soirée dans les sentos (bains publics).

Dans ce billet, nous allons vous aider à comprendre tout cela et vous faire part de nos meilleurs conseils pour planifier un voyage au Japon.

Femmes élégantes à Tokyo – Conseils de voyage au Japon

Vous prévoyez un voyage au Japon ? Voici les choses à faire et à ne pas faire pour vous aider à profiter au maximum de votre séjour dans ce pays fou et merveilleux.

Contenu
Quand visiter le Japon
Avant votre voyage au Japon
Les choses à faire et à ne pas faire au Japon
FAIRE :
NE LE FAIS PAS :
Les meilleures destinations au Japon
Plus de conseils sur le Japon
Quand visiter le Japon
Nous avons visité le Japon au cours des quatre saisons et nous ne pensons pas qu’il y ait un mauvais moment pour y aller.

En hiver, il fait froid mais la foule est moins dense, vous trouverez des offres intéressantes sur l’hébergement et vous apprécierez vraiment ces onsens (sources chaudes). Vous pouvez aussi faire du ski ou du snowboard et avoir la meilleure chance de voir le Mont Fuji enneigé.

En été, il peut faire chaud et humide, mais il y a moins de touristes étrangers dans les environs et beaucoup de festivals locaux à apprécier. C’est aussi le meilleur moment pour visiter les nombreuses plages et le seul moment où vous pouvez escalader le Mont Fuji.

Les périodes les plus populaires et les meilleures pour visiter le Japon sont le printemps (mars-avril) et l’automne (octobre – début décembre). C’est à ce moment que vous pouvez apprécier les magnifiques fleurs de cerisier (sakura) ou les feuilles d’automne (koyo). C’est plus fréquenté et plus cher, mais le temps peut être idéal et c’est tout simplement époustouflant.

Les saisons d’épaule mai et fin septembre/début octobre sont également de bonnes périodes pour visiter avec un temps chaud et une foule moins importante.

Consultez notre guide de visite des cerisiers en fleurs de Kyoto pour plus d’informations sur la populaire saison des sakura.

Le Mont Fuji et les fleurs de cerisier au Parc Sengen d’Arakurayama dans la région des cinq lacs du Fuji
Le Mont Fuji encadré par les fleurs de cerisier au Parc Sengen d’Arakurayama près de Kawaguchiko

Les choses à faire et à ne pas faire au Japon
FAIRE :
Obtenez un laissez-passer pour le train japonais. Il n’y a pas moyen de contourner cela, c’est une sacrée fortune (430$/£327 par personne pour un pass de 2 semaines), mais un pass qui fait plus que vous rembourser. Le luxe de sauter dans le shinkansen (train à grande vitesse) est exaltant. Pas besoin de réserver des places à l’avance, il suffit de choisir un train, d’agiter votre pass et de monter à bord. Mais attention, décidez dès maintenant si vous voulez en avoir un ou non. Vous ne pouvez pas faire entrer ces bébés dans le pays. Oui, c’est vrai. Ce sont des laissez-passer magiques qui ne sont disponibles que pour les étrangers et vous devez les commander en ligne sur JRailPass.com. Lisez notre guide pour savoir si un Japan Rail Pass vaut le coup pour tout ce que vous devez savoir (dans certains cas, il est moins cher de payer au fur et à mesure).
Inclinez-vous si on vous fait la révérence. Si vous y parvenez aussi, ne tournez pas le dos à la sortie. Mais n’en faites pas trop, sinon vous serez un vrai gaijin, pas besoin de vous incliner devant la personne de la caisse du supermarché !
Dites “moshi moshi” quand vous sonnez quelqu’un au téléphone. C’est la version japonaise du “wai” chinois qui se traduit en gros par…bonjour ! Je ne sais pas pourquoi, nous les asiatiques, on a juste un bonjour séparé pour le téléphone !
Pré-réservez votre hébergement. Sage en tout cas, car les logements les plus abordables se remplissent rapidement, mais aussi en accord avec le respect, les Japonais aiment être préparés pour votre arrivée. Alors ne passez pas la nuit dans un ryokan au hasard ! Booking.com est notre site préféré pour trouver des hôtels et des maisons d’hôtes, et nous utilisons également Airbnb pour trouver des appartements dans les grandes villes (qui sont souvent moins chers que les hôtels). Consultez notre guide des hébergements au Japon pour des recommandations.
Continuez à chercher ! Vous pourriez vouloir sauter cette étape en été, car la chaleur ne se rapproche même pas de la description des températures de l’eau ! Mais se tremper dans une source d’eau chaude est l’une des choses les plus typiques à faire au Japon et est ultra relaxant une fois que vous avez surmonté vos craintes de la nudité en public (ouais, pas de vêtements autorisés !). Mieux encore, visitez une ville onsen où vous pouvez faire du onsen-hop en kimono. Consultez notre guide de voyage Kinosaki Onsen pour plus de détails sur cette charmante ville onsen ainsi que sur l’étiquette des sources thermales.
Erin en kimono près du canal bordé de cerisiers en fleurs à Kinosaki Onsen
Onsen sautillant en kimono à Kinosaki Onsen

Séjour dans un ryokan (auberge traditionnelle). C’est cher mais cela vaut la peine pour au moins une nuit ou deux pour l’expérience unique et les repas étonnants qui sont souvent inclus dans le prix des chambres (et beaucoup peuvent accueillir des végétariens). Nous avons absolument adoré notre séjour en ryokan à l’hôtel Musashiya à Hakone où notre chambre et onsen avaient une vue sur le lac Ashi. Morizuya Ryokan à Kinosaki Onsen est également une option fantastique, ultra conviviale et dispose d’un onsen privé pour ceux d’entre vous qui sont timides.
Séjournez dans une salle de tatami traditionnel. Si vous ne pouvez pas séjourner dans un ryokan, une façon beaucoup moins chère de le faire est une chambre traditionnelle dans les auberges de K’s House – elles ont des succursales à Hakone (avec onsen !), Kyoto, Hiroshima, et dans tout le pays. Nous n’avons jamais eu une mauvaise expérience avec cette chaîne d’auberges.
Nous apprécions le calme zen de tous les moyens de transport – pas besoin de voitures silencieuses ici !
Essayez de parler le plus possible en japonais. Je n’ai jamais dépassé le japonais pidgin, mais même équipé des bases, nous avons passé des jours sans avoir besoin d’utiliser l’anglais. Vous n’aurez pas le choix de toute façon car peu de gens parlent anglais (bien que cela change), et beaucoup de cartes de transport etc. sont en japonais seulement.
Voir quelques sumo. Si vous avez la chance d’être dans le pays quand un des tournois de sumo est en cours, allez-y ! Certes, le sport n’a pas le drame du muay thai, mais comme le kickboxing thaïlandais, ce sont les rituels pré/post jeu qui sont fascinants à regarder. Si vous n’êtes pas là pendant un tournoi, vous pouvez assister à une séance d’entraînement dans une écurie de sumo à Tokyo.
Attendez-vous à des éclats de folie !
Une statue bizarre à Kyoto – attendez-vous à des éclats de folie lorsque vous planifiez un voyage au Japon pour la première fois

Obtenez votre fortune en papier dans un temple bouddhiste japonais. Ok, on a triché et on a eu un anglais au Golden Pavilion (voir notre guide sur les meilleures choses à faire à Kyoto), mais qu’est-ce que ça peut bien faire ! Vous pouvez aussi en obtenir un au magnifique temple Sensoji à Tokyo.
J’adore les Japonais pour leur capacité à vous aider sans cesse, et ils n’arrêteront pas tant qu’ils ne le feront pas !
Lisez ces livres sur le Japon avant votre visite pour une meilleure compréhension de cette culture étrange et merveilleuse.
Prenez des sushis… Oh allez… Vous êtes au Japon, les sushis sont l’essence du Japon, et les bars à sushis sont tellement amusants à regarder les chefs prendre votre commande, et tous crient à l’unisson, “samon !” ou “tamago !” etc. (Erin : nous n’allons pas commencer à manger du poisson mais nous avons trouvé beaucoup de délicieux plats végétariens japonais).
Appréciez les modèles de nourriture en plastique comme des œuvres d’art !
Emballer des chaussures à enfiler. Vous allez beaucoup enfiler et enlever vos chaussures dans les temples et les restaurants. J’ai porté mes ballerines Tieks super confortables la plupart du temps. Les Allbirds (pour hommes et femmes) sont aussi parfaits pour le temps plus frais car ils gardent vos pieds au chaud mais peuvent être portés sans chaussettes et se retirent facilement sans avoir à défaire les lacets.

Achetez dans les magasins 100 Yen. Comme les magasins de livres MAIS EN MEILLEUR !
Achetez une carte de transport prépayée pour les trains, le métro et les bus locaux. Vous n’avez qu’à tapoter et vous n’avez pas à vous soucier de l’achat d’un billet. A Kyoto et Osaka, ce sera une carte ICOCA et à Tokyo, une Suica ou une Pasmo, mais vous pouvez utiliser n’importe laquelle de ces cartes dans tout le pays. Vous ne pouvez pas obtenir le remboursement de 500 yens en dehors de la zone où vous avez acheté la carte.
Jouez dans les nombreuses salles d’arcades qui parsèment les villes, le jeu de tambour taiko est génial !
Anato No Warehouse Kawasaki, l’une des choses les plus cool à faire à Tokyo
Anato No Warehouse arcade à Kawasaki (malheureusement maintenant fermé)

Utilisez les nombreux distributeurs automatiques PARTOUT. Vous n’aurez jamais soif au Japon, c’est sûr. Vous pouvez même obtenir du café chaud… en boîte ! (Le sauveur de Simon quand nous avions des trains tôt le matin à prendre.) En fait, vous pouvez obtenir n’importe quoi dans les distributeurs automatiques, du saké bon marché de 100 yens (yuk !) aux chips chaudes (pas étonnant que nous n’ayons pas essayé !) et aux cartes SIM. A Tokyo, vous pouvez utiliser votre carte de transport Suica pour payer.
Appuyez sur des boutons aléatoires sur le panneau à côté de vous sur les toilettes. Cela vous fera rire ;o) ! De plus, s’il fait froid alors appréciez le miracle absolu des sièges de toilettes chauffants.
Tombez amoureux de voir des toriis (portes de sanctuaire) partout, surtout les petits rouges en rangées les uns derrière les autres. Le sanctuaire Fushimi Inari à Kyoto est notre préféré (mais allez-y tôt car il est populaire).
J’aime et j’apprécie la belle présentation d’absolument tout, de l’architecture étonnante à la façon dont les boîtes à bento sont enveloppées dans une serviette nouée comme ça, en passant par les étonnantes plaques d’égouts !
Suivez vos dépenses. Vos finances peuvent facilement devenir incontrôlables lors d’un voyage au Japon, alors utilisez une application comme Trail Wallet pour suivre vos dépenses et vous aider à respecter votre budget.
Faites des bagages légers. Il sera beaucoup plus facile de monter et descendre du train si vous faites des bagages légers et si les hôtels ont un espace de stockage limité pour les bagages. Mieux encore, voyagez avec un simple bagage à main. Le livre d’Erin, The Carry-On Traveller : The Ultimate Guide to Packing Light vous apprend comment faire.
Cherchez sur Voyagin des circuits et des activités intéressantes au Japon, dont plusieurs à des tarifs réduits. Le Robot Restaurant est le spectacle le plus fou que nous ayons jamais vu (lisez notre critique du Robot Restaurant pour plus de détails) et conduire un kart autour de Tokyo habillé en personnages de jeux vidéo était ridiculement amusant !
Clown effrayant au Robot Restaurant à Tokyo, Japon
Le genre de bizarrerie que vous pouvez attendre au restaurant du robot

Retirez de l’argent dans 7 à 11 guichets automatiques. Ils constituent l’option sans frais la plus fiable pour les cartes internationales et on les trouve partout. Assurez-vous d’avoir toujours de l’argent en main car de nombreux endroits n’acceptent pas les cartes de crédit.
Utilisez Hyperdia pour vérifier les horaires et les prix des trains (et pour déterminer si un Japan Rail Pass vaut la peine pour votre itinéraire).
Visitez BIC Camera si vous avez besoin d’appareils électroniques. Ces énormes magasins ont tout ce que vous pouvez imaginer. Prenez votre passeport si vous faites un gros achat et obtenez-le sans taxe. J’ai acheté un appareil photo ici et j’ai fini par obtenir beaucoup de rabais supplémentaires et des accessoires gratuits. C’est aussi un bon endroit pour acheter une carte SIM si vous n’en avez pas pris une à l’aéroport.
Retour au contenu

NON :
Ouvrez la porte si vous prenez un taxi. Elles sont soit automatisées, soit le lecteur à gants blancs l’ouvrira pour vous. C’est aussi une bonne idée d’avoir l’adresse de votre destination écrite en japonais pour la montrer au chauffeur car la plupart ne parlent pas anglais (bien que la gare de Kyoto ait maintenant une file d’attente de taxis adaptée aux étrangers).
Mangez des non-japonais. Nous n’avons essayé cela qu’une seule fois à Fukuoka. Nous avons eu une envie de curry indien, mais après cette expérience, nous sommes retournés directement au japonais. (Erin : Nous avons mangé de la délicieuse cuisine indienne et italienne au Japon, mais je suis d’accord que la cuisine locale est tellement incroyable que pourquoi s’y risquer).
Repas végétarien japonais au temple Shigestu, Kyoto
Tenez-vous en à la nourriture japonaise comme ce délicieux repas végétarien shojin ryori au temple Shigetsu à Kyoto

Sois impatient. Les choses vont s’arranger pour toi. Ce qui est bien au Japon, c’est que vous ne serez probablement jamais impatient, de toute façon, tout, tout, tout.
Oubliez de vérifier les heures d’ouverture – les restaurants japonais ne sont généralement pas ouverts toute la journée et les restaurants et les attractions ont généralement une dernière commande/entrée 30 à 60 minutes avant la fermeture.
Allez trop souvent faire le tour du pays. J’aurais aimé que nous ayons plus de temps pour rester plus longtemps à certains endroits. On peut économiser de l’énergie en se basant sur un seul endroit et en faisant des excursions d’une journée comme nous l’avons fait à Kyoto et Okayama.
Portez des chaussettes trouées. Vous ne vous gênerez que si vous enlevez et enfilez vos chaussures constamment !
Aller dans un onsen sans se laver d’abord, c’est juste sale mec ! Aussi, ne va pas dans la zone de bain avec une serviette enroulée autour de toi, tu auras juste l’air stupide. Embrassez la nudité ! Tout le monde est nu, donc tout le monde s’en fout.
Retour au sommaire

Les meilleures destinations au Japon
Takayama, une des meilleures étapes de notre itinéraire de 2 semaines au Japon
Takayama est l’un de nos endroits préférés au Japon

Le Japon a beaucoup à offrir, mais voici quelques endroits pour vous aider à démarrer.

Tokyo – Le meilleur du Japon moderne. Cette immense ville a une nourriture incroyable, des quartiers variés et des expériences folles. Essayez ces choses cool à faire à Tokyo et profitez des meilleurs restaurants végétariens de Tokyo.
Kyoto – Le meilleur du Japon traditionnel avec de nombreux temples étonnants à explorer. Lisez les meilleures choses à faire à Kyoto.
Takayama – Une alternative plus petite et plus calme pour le Japon traditionnel avec un beau centre historique de maisons en bois préservées.
Hakone – Pour la chance de voir le Mont Fuji, les paysages de montagne, les lacs, les onsens, et des options de transport amusantes (téléphériques et bateaux pirates !).
Kawaguchiko – Des vues encore meilleures du Mont Fuji au lac Kawaguchiko.
Nikko – De magnifiques temples dans la forêt. Peut être visité comme une excursion d’une journée depuis Tokyo.
Hiroshima – Visitez l’émouvant mémorial de la paix qui commémore le bombardement atomique.
Voir notre itinéraire Japon 2 semaines pour un guide détaillé de la visite de ces lieux, y compris les choses à faire, les transports, et où loger et manger.

Plus de conseils sur le Japon
Est-ce qu’un laissez-passer de Japan Rail en vaut la peine ?
54 meilleures choses à faire au Japon pour un voyage inoubliable
Où séjourner au Japon : Un guide des options d’hébergement
20 livres fascinants à lire avant de visiter le Japon
10 lieux incontournables à visiter au Japon
Guide de survie des végétariens au Japon
Si vous avez aimé ce billet, épinglez le !